logo

Le Domaine Capmartin

Entre Famille et Terroir

C’est dans l’ancien Couvent de Maumusson-Laguian, accroché depuis le XVIII ème siècle à la roche calcaire d’une ancienne carrière, dans le Sud-Ouest, que se dresse Le Domaine Capmartin.
De part et d’autre de la batisse imposante, se découvrent des sols riches et révélateurs de grands vins.

L’histoire du Domaine Capmartin s’ouvre en 1985, lorsque Guy Capmartin, decide de quitter le domaine familial pour créer son propre domaine.

En 1987, né la première cuvée du domaine capmartin : “Tradition”.
Pas à pas, le domaine s’étoffe et sa notoriété grandit, faisant aujourd’hui du Couvent de Maumusson un rendez- vous incontournable des amateurs de Madirans et Pacherenc authentique.

Le choix du bio

Dans les années 2007 soucieux d’accroître la qualité de ses vins, Guy Capmartin s’intéresse aux méthodes culturales de l’agriculture biologique et aux pratiques issues de la biodynamie.
Après 3 années de travail dans la conviction personnelle, il décide en 2010 de demander le label “AB” afin de valoriser ses vins.
Avec le millésime 2013, le domaine signe son premier millésime bio, pour le plus grand plaisir de ses clients et dans la volonté d’un meilleur équilibre avec son environnement.

Coté vignoble, le cahier des charge de l’agriculture biologique induit la suppression de toute molécule chimique de synthèse.
Cela implique donc la suppression des désherbants, et produits phytosanitaires utilisés dans la viticulture conventionnelle.
Pour les traitements, les produits employés sont dits de contacts, c’est a dire qu’ils interviennent uniquement comme une protection extérieure sur la plante, contrairement aux produits systémiques du mode conventionnel qui va agir à l’intérieur des cellules de la plante.
Ici nous agissons donc avec le cuivre, le souffre, l’argile, dans des doses modérées, auxquels nous ajoutons des décoction de plantes (hortie, prêle, consoude), afin de stimuler les défenses naturelles de la plante.
Coté apport organique pour le vignoble, un épandage de fumier composté à la propriété couplé à un couvert végétal qui sera enfoui pour un apport azoté.
La gestion de l’herbe est un point clé de la viticulture biologique, au départ nous avons opté pour un fauchage intercep, mais l’enherbement s’avérant trop important, nous nous somme recemment équipé de matéreil pour travailler le sol sous le rang, et ainsi éliminer la concurrence.

Coté chai, la caractéristique majeure du domaine réside en sa cuverie de vinification spécifique: des cuves béton de 70hL ouvertes en leur sommet permettent de réaliser des extractions par pigeages au lieu des remontages ou délestages traditionnels, conférant aux vins un fruité exhaustif et des tanins ronds et soyeux.
Pour l’élevage de nos vins, nous avons opté pour des fûts de 500L, permettant un meilleur équilibre entre le bois et vin, tout en finesse pour ne pas masquer les arômes du fruit.